Inscrivez-vous a notre newsletter pour rester informés

INVENTER

Les projets

PARTAGER

Associations partenaires

S'INFORMER

Nos sources d’information

Composter…fleurir et jardiner

Partage

Share on facebook
Share on twitter
Share on whatsapp
compostage

Composter c’est un bon moyen pour les habitants de faire des économies  : 

  • en réduisant d’environ 30 % le volume des déchets ménagers alors que la communauté Versailles Grand Parc va, à partir de 2023, calculer la contribution de chaque foyer à la collecte des ordures ménagères à partir de la production des ordures de la poubelle verte.
  • en achetant moins de terreau ou compost pour faire pousser des fleurs ou des tomates au jardin ou sur le balcon.

C’est aussi un bon moyen pour diminuer la quantité de déchets transportés et incinérés dans les usines de traitement des ordures ménagères et ainsi de faire faire des économies à la communauté tout en contribuant à la réduction de la pollution atmosphérique.

Quels déchets peuvent être utilisés pour le compost ?

  • des déchets « verts » comme les épluchures, les restes de fruits et légumes, les fleurs fanées ou le marc de café…
  • des déchets « bruns » comme les feuilles mortes, le carton en petits morceaux, l’essuie-tout ou la litière de lapins domestiques… 

 

Combien de temps pour obtenir le précieux compost ? : 8 à 10 mois

Versailles Grand Parc propose des formations  au compostage,  met à disposition un guide du compostage individuel et un guide du compostage partagé pour des habitants de résidences et distribue des « composteurs » aux personnes ayant suivi l’une de leurs formations.

Si la pratique du compostage s’est peu à peu répandue auprès de personnes habitant en pavillons, elle est encore en démarrage  pour les résidences.

Pour démarrer dans une résidence, un petit groupe de volontaires peut suffire avec un emplacement de 30 m2 pour installer 3 bacs de compostage. Versailles Grand Parc attribue à chaque famille un seau fermé pour collecter les épluchures et autres déchets destinés  au bac à compost.

A Fontenay, une expérience fonctionne dans une résidence pavillonnaire depuis 5 ans et a permis d’entraîner 26 familles dans l’aventure.

La récolte du terreau est l’occasion d’un moment festif de partage et chaque habitant peut valoriser sa part de compost pour fleurir ses fenêtres, donner un engrais naturel à sa pelouse, ou faire pousser quelques pieds de tomates ou de salades en bac.

Elles sont prêtes à vous faire partager leur expérience. Si vous avez des questions ou des inquiétudes n’hésitez pas à saisir notre association en écrivant à contact@flf-transition.fr 

Si vous avez des projets de jardins partagés merci de nous en faire part également à cette adresse.

Ça peut vous interesser

Couverture la dette publiqueLa dette publique

La dette publique

Ouvrage d’accès assez facile, traitant en quelques 200 pages du sujet de la dette publique, de façon très claire et didactique.

Lire plus »