Inscrivez-vous a notre newsletter pour rester informés

INVENTER

Les projets

PARTAGER

Associations partenaires

S'INFORMER

Nos sources d’information

Conférences : Biogaz et Transition agroécologique. Mercredi 20 mars 2024 à 20h30 Salle Voltaire

Partage

Fontenay-le-Fleury en Transition a le grand plaisir et l’honneur d’accueillir ce mercredi 20 mars 2024 deux conférenciers intervenant dans des domaines connexes : la production agricole et la production de biogaz.

Charles Frassy est Délégué Territorial de l’agglomération de Versailles Grand Parc pour le compte de GRDF. Il a 15 ans d’expérience dans les infrastructures gazières françaises. Après avoir travaillé 8 ans dans les stockages souterrains, il a rejoint GRDF en 2017 où il a d’abord travaillé sur le déploiement des compteurs communicants, puis en tant que délégué territorial : il accompagne actuellement 45 communes des Yvelines sur l’ensemble de leurs questions relatives à leur réseau de gaz. Une part importante de son travail consiste à faire émerger des projets de production de gaz verts sur le territoire, dans le but de verdir totalement le réseau d’ici 2050.

La production de biogaz, issue de déchets de production agricole ainsi valorisés, est évidemment une source de production énergétique verte et vertueuse. Nous voyons dans notre environnement se développer des méthaniseurs. Toutefois ce développement fait l’objet de débats, essentiellement liés à l’industrialisation à grande échelle de la production de gaz verts : transports pour acheminer les déchets sur de plus longues distances, utilisation de terres agricoles à des fins de production de biogaz plutôt qu’alimentaire…

M. Frassy est prêt à nous informer et à répondre à toutes nos questions sur ce sujet passionnant. Le titre de son intervention est :

La dynamique des gaz verts en Île de France.

Mathieu Baron est Délégué Général de l’association Grignon 2000. Cette association fondée en 1999, dont l’un des objets est de contribuer à la sauvegarde du site et du patrimoine de Grignon, s’est fortement mobilisée dans le contexte connu de lutte contre la cession du domaine de Plaisir Grignon à un promoteur immobilier, dans les suites du déménagement de l’école Agro-ParisTech sur le plateau de Saclay en 2015.

Elle est aujourd’hui porteuse d’un projet agroécologique s’inscrivant dans le cadre général de la transition écologique. L’objectif est de travailler au développement de solutions à agir pour atténuer le dérèglement climatique et ses conséquences, et préserver la biodiversité.

Le projet s’appuie sur la préservation du site, des espaces naturels, des bâtiments historiques, des laboratoires et entend développer :

– un pôle central de réflexion sur l’évolution du modèle agricole ;

– l’utilisation des laboratoires pour développer la recherche dans ce domaine ;

– l’utilisation des espaces naturels et agricoles pour la mise en pratique des hypothèses et résultats des recherches ;

– l’utilisation des bâtiments pour proposer des résidences aux acteurs et scientifiques du projet, ainsi que pour accueillir des séminaires, expositions, colloques, et congrès.

Les actions se situent, en développant des partenariats et réseaux, dans le domaine de la recherche et de l’expérimentation, de l’information de tous les publics, de la médiation, de la formation.

Après la lamentable séquence de gestion gouvernementale de la mobilisation paysanne, qui a consisté à entraver de façon majeure et irresponsable le développement de la transition écologique et de la lutte contre le réchauffement climatique et la réduction de la biodiversité, la mobilisation en faveur de la sortie d’un modèle de production alimentaire productiviste et destructeur de l’environnement et de la santé des êtres vivants est plus que jamais nécessaire.

Il existe des alternatives dont la mise en place commence par cesser d’opposer écologistes et agriculteurs. La sortie du modèle responsable des difficultés majeures de ces derniers passe évidemment par une collaboration entre les scientifiques qui alertent et proposent des solutions, et les agriculteurs. Collaboration qui sera favorisée par une réelle action politique sur les trois leviers disponibles : une fiscalité incitative, une réglementation intelligente et applicable, et une politique de subventions importantes et efficaces en faveur de la transition agroécologique.

Mathieu Baron va nous parler de cette nécessaire transition, possible dès lors que les volontés politiques s’affirment et agissent. Le titre de son intervention est :

Faire changer d’échelle la Transition Agroécologique.

 

Ça peut vous interesser

Rob Hopkins à Jouy en Josas – 26 Septembre 2021

Un groupe de Transition se devait d’aller assister à la Conférence de l’initiateur du mouvement de la Transition, qu’il tenait à deux pas de notre ville. Nous y étions donc !
Rob Hopkins, avec son enthousiasme et la sympathie qu’il dégage, nous a invités à agir !
Agir maintenant car il y a URGENCE : Il faut ACCÉLÉRER la TRANSITION.

Lire plus »
Forêt Jardin

Les Jardins – Forêts

François Dulac nous commente une conférence de sur les Jardins-Forêts, qui pourrait inspirer de façon très intéressante les travaux du groupe de travail « Agriculture Urbaine » et d’autres associations fontenaysiennes.

Lire plus »