Inscrivez-vous a notre newsletter pour rester informés

INVENTER

Les projets

PARTAGER

Associations partenaires

S'INFORMER

Nos sources d’information

Compostage dans la ville

Partage

Share on facebook
Share on twitter
Share on whatsapp
compostage

A partir de 2023, vos charges de collecte des ordures ménagères vont être calculées en prenant en compte le volume des ordures déposées dans les poubelles vertes.

Si vous ne changez rien dans votre façon actuelle de déposer vos poubelles, vous constaterez sans doute une augmentation de vos charges.

Alors que faire ?

Prendre l’habitude, si ce n’est déjà fait, de trier les verres, les emballages mais aussi les épluchures… pour les recycler en compost.

Si la mise en place d’un bac à compost dans le jardin d’une maison individuelle est une expérience déjà engagée, l’introduction de bacs de compost à proximité de résidences collectives, voire dans les résidences, suscite encore des interrogations.

Fontenay le Fleury en Transition a commencé à constituer un petit groupe qui ne demande qu’à se développer autour de ces premières idées :

  • sensibiliser à l’intérêt du compost
  • partager les expériences déjà existantes de compost en résidences
  • susciter des échanges entre résidents pour créer un compost dans des propriétés collectives et amener des résidents à devenir référents avec la formation proposée par Versailles Grand Parc
  • favoriser la valorisation du compost auprès des résidents et si besoin d’entreprises ou services publics en circuit court
  • inciter à la mise en place de jardins partagés à proximité des résidences.

 

Si vous partagez ces objectifs ou si vous souhaitez en débattre, rejoignez nous !

Vous pouvez aussi vous exprimer en laissant un message à contact@flf-transition.fr

ACTUALITÉS DU GROUPE

Réunion du Groupe Compostage partagé du 25 janvier 2022

Étaient présent·es : Évelyne Kuhn, Anne-Marie Delamare, Bénédicte Carassic, Éric Monrocq, Cédric ZEITTER.

Nous avons déterminé les bases d’une procédure pour développer le compostage en résidence :

  • sensibiliser et créer des liens avec des habitant·es intéressé·es et motivé·es (contacts directs, réseau, mailing, tractage) ;
  • faire un pré-diagnostic de faisabilité ;
  • organiser des réunions d’information pour favoriser l’implication d’un nombre suffisant de résident·es / foyers dans l’opération ;
  • échanger avec le conseil syndical pour favoriser l’acceptation du projet ;
  • accompagner dans la démarche de sollicitation de Versailles Grand-Parc
  • participer à la présentation du projet en AG
  • accompagner la réalisation en fonction des besoins de soutien.

Les prochaines actions prévues par le groupe sont tournées vers trois résidences :

  • Le Mail : contacts et sensibilisation avec des habitant·es et voisin·es ;
  • Paul Éluard : contact avec le syndic ;
  • L’ Agora : contact pour un point de situation de la procédure déjà entamée afin d’identifier les points de résistance éventuels.

Un mailing est prévu pour sensibiliser et informer adhérent·es et sympathisant·es de Fontenay-le-Fleury en Transition, et les encourager à sensibiliser autour d’elleux.

La prochaine réunion est prévue le mardi 15 mars 2022 à 20h30.

 

Rencontre Fontenay-le Fleury en Transition et Versailles Grand Parc
sur le thème du Compostage partagé
le 1er décembre 2021

Représentaient FlfeT : Anne-Michèle Vachier, Eric Monrocq, et Cédric Zeitter.
Nous étions reçus par Mme Clara AZEVEDO, référente pour le Compostage collectif à VGP.

Objet de la réunion : nous renseigner sur le Compostage partagé en résidence.

VGP intervient lorsque ses services sont sollicités par des habitants d’une résidence. VGP peut organiser des réunions d’information sur le compostage. Un diagnostic de faisabilité est réalisé sur sur demande. L’intervention suppose qu’un nombre suffisant d’habitants soient prêts à s’impliquer. La participation dans les résidences où un compostage partagé est mis en place est variable. Elle tourne en moyenne autour de 20 %, avec des extrêmes de 5 à 50 %.

Le lancement de l’installation nécessite l’accord des copropriétaires après un vote en AG, ou du bailleur social, et la signature d’une convention avec le syndic, VGP, avec l’engagement d’au moins deux référents composteurs parmi les habitants de la résidence, de deux foyers différents.

Les référents vont bénéficier d’une formation d’une journée certifiée par l’ ADEME et financée par VGP. Ces formations ont généralement lieu le samedi. Le rôle des référents est d’animer le groupe des résidents participant, de développer toute information favorable au bon accueil du projet par les résidents participant ou non. Une communication régulière autour du projet est très importante pour son acceptation et sa réussite.

Le diagnostic assuré par VGP permettra de confirmer la faisabilité et de définir dans un premier temps le nombre de bacs à implanter.

L’installation la plus courante comprend 3 bacs en bois ou en plastique de 400 litres, pour environ 10 foyers apporteurs ou 600 litres pour 20 foyers. Pour faciliter la réussite du projet, il est recommandé de travailler dans le cadre de résidences de taille petite ou moyenne (il n’y a pas d’expériences actuellement en cours sur le territoire de VGP sur de grosses résidences type Parly II ou Parc Montaigne). La surface nécessaire est de l’ordre de 10 m².

Un bac recevra la matière sèche et sera à remplir tous les 3 à 4 mois. Cette matière sèche est composée de broyat de tailles ou de collecte de feuilles mortes des espaces verts de la résidence. Ces apports pourront donc être assurés par l’entreprise paysagiste chargée de l’entretien de ces espaces verts. Dans le cas d’une résidence possédant peu d’espaces verts, le compostage reste possible, mais il faut s’assurer de contracter avec une entreprise apportant de la matière sèche, entreprise locale évidemment pour respecter l’esprit global du projet. Les possibilités d’apport en matière sèche sont donc un point sensible et limitant pour la réalisation du projet.
Un deuxième bac, le bac d’apport, permettra la récolte des déchets verts des résidents (déchets végétaux principalement, déchets « humides ») : il faut veiller à ne pas introduire de pain, de déchets de viande, de fromage, ou de poisson. L’accès le plus facile sera recherché pour favoriser les apports.
Les apports des résidents sont mélangés à hauteur de 50 % environ avec la matière sèche.
Le troisième bac permettra la poursuite de la maturation du compost qui pourra être récolté à maturité et valorisé en le distribuant aux apporteurs ou en venant enrichir les espaces verts de la résidence.
Le premier transfert du bac d’apport (au bout de 4 mois environ) dans le bac de maturation, où le compost maturera pendant 4 mois supplémentaires environ (soit 8 à 10 mois de maturation au total), a lieu en présence d’un référent maître-composteur de VGP.

Pendant la première année de mise en place, un appui aux référents sera proposé par VGP.

Les réticences classiques par rapport à la mise en place d’un compostage partagé, qui concernent souvent les odeurs et les rats, sont assez rapidement dépassées par un minimum d’explications :
– un compost avec des apports bien maîtrisés ne dégage pas d’odeur ;
– les rats peuvent s’y intéresser « en passant » (ils passent de toute façon), mais ne s’y attardent que si les règles d’apport n’ont pas été respectées (résidus de matières carbonées), et ne s’y installent pas si le compost est régulièrement remué.

La motivation des résidents est le facteur principal de réussite, avec un désir d’implication pour soutenir les référents. Ceux-ci ont un rôle important d’animation pour pouvoir ensuite bénéficier de relais et éviter l’épuisement. L’utilisation du compost participe au sens donné à l’entreprise et permet d’organiser des activités et rencontres festives.

————————————————————-

Le compostage de quartiers nécessite l’intervention d’une association et l’accord de la mairie.
Une expérience est en cours à St-Cyr-l’École. Les difficultés sont plus importantes : qualité des apports, dépôts « sauvages », manque d’entretien.

L’implication d’écoles dans un projet de compost partagé nécessite un fort engagement d’enseignants et est souvent associé à la mise en place d’un jardin pédagogique. Une seule expérience est connue au centre de loisirs Jean Jaurès à St Cyr.
Le but est généralement plutôt pédagogique qu’orienté vers la réduction sensible des déchets.

La collecte de résidus alimentaires provenant de collectivités (restauration scolaire, résidences pour personnes âgées…) est organisé dans notre région essentiellement par de grosses sociétés de collecte et gestion de déchets, génère un coût important par tonne et n’est pas privilégiée actuellement dans les projets de VGP.

Nous remercions Mme Azevedo pour son accueil, sa disponibilité, et la clarté des réponses apportées à nos questions.

Réunion du 23/11/2021 :

ont été abordées les questions suivantes :

  • préparation de la réunion avec la chargée de mission de VGP pour la prévention des déchets et le compostage ;
  • rencontres à prévoir avec les référents de résidences pratiquant déjà la compostage partagé ;
  • rencontre envisagée avec Lydie Dulongpont, qui a œuvré pour la mise en place à Saint-Cyr-l’École du compostage de quartier.

La prochaine réunion se tiendra le mardi 25 janvier 2022.

Le Groupe de Transition Compostage s’est réuni ce mardi 19 octobre 2021.

Les thèmes travaillés ont été les suivants :

  • identification des résidences de Fontenay le Fleury pouvant accueillir des bacs à compost fournis par Versailles Grand Parc ;
  • recherche d’interlocuteurs au sein de ces résidences pouvant aider à sensibiliser les habitants ;
  • contact et programmation d’une rencontre avec les référents de résidences sur Fontenay ayant déjà installé du compostage partagé pour un retour d’expérience ;
  • préparation d’une rencontre avec la référente de Versailles Grand Parc pour élaborer notre future démarche auprès des résidences : obstacles et difficultés rencontrés, gestion des résistances, retours d’expérience.

La prochaine réunion se tiendra le mardi 23 novembre 2021.

Si vous êtes intéressé·es pour rejoindre notre groupe :

contact@flf-transition.fr

Ça avance ...

Compostage partagé aux Graviers : Une réussite !

Un compostage réussi à la Résidence des Graviers : rencontre avec Laure Pelofi, de la Résidence des Graviers, le mercredi 16 février 2022.

Un grand merci à Laure Pelofi pour nous avoir consacré de son temps pour nous faire part de son expérience de compostage partagé aux Graviers.

Lire Plus »