Inscrivez-vous a notre newsletter pour rester informés

INVENTER

Les projets

PARTAGER

Associations partenaires

S'INFORMER

Nos sources d’information

LE DROIT DU SOL Journal d’un vertige

Partage

Etienne Davodeau

Editions Futuropolis 2021, 216 p.

Une lecture recommandée en ces temps où les débats sur la sobriété énergétique font florès (qui doit être sobre ?!… ), et où le nucléaire nous est présenté comme la seule option envisageable à moyen terme pour produire une électricité « propre », afin d’assurer au mieux la transition énergétique vers des énergies renouvelables.

Très belle BD, les dessins en noir et blanc sont magnifiques, on voyage à travers les paysages de la France au rythme des pas du dessinateur, entre la grotte de Pech Merle et ses peintures rupestres dans le Lot, et Bure dans la Meuse, site d’enfouissement de déchets nucléaires.

Une façon très agréable de poser une question qui l’est beaucoup moins, et surtout une question qui n’est pas posée clairement aux français, qui ne fait pas l’objet d’une consultation démocratique : celle du traitement des déchets nucléaires.

Le développement de la filière nucléaire française depuis la présidence de Charles de Gaulle ne semble d’ailleurs pas s’être fait sous le moindre contrôle démocratique, mais plutôt dans le mépris des habitants qui pouvaient en subir les effets désastreux (il suffit de rappeler les essais aériens en Algérie, les essais sous-marins en Polynésie, et le déversement sauvage des déchets dans l’Atlantique et le Pacifique jusqu’en 1973).

Actuellement, une mobilisation importante concerne le projet d’enfouissement des déchets à Bure. Les acteurs mobilisés, militants écologistes dont Joël Domenjoud, sont soumis à une énorme pression des institutions et de l’État, forme de harcèlement judiciaire condamné par la Ligue des Droits de l’Homme : mises en examen pour « association de malfaiteurs », surveillance permanente, assignations à résidence s’appuyant sur l’état d’urgence et autres régimes d’exception, destinés au départ à l’action contre le terrorisme… Un développement extrêmement coûteux de moyens disproportionnés pour décourager et faire peur, qui pose aussi la question de la démocratie, et du glissement insidieux de l’État français vers un autoritarisme qui porte atteinte aux libertés fondamentales.

A méditer dans le plaisir de la contemplation du dessin.

Cédric Zeitter.

Ça peut vous interesser

Projet d’arrêté pour une nouvelle dérogation à l’utilisation des néonicotinoïdes pour la filière de la betterave sucrière

Il est d’emblée discutable que la France décide unilatéralement de s’affranchir de l’application de directives européennes en faveur de la transition écologique, alors même qu’elle participe à leur élaboration et devrait respecter le principe démocratique.

Néanmoins, pour ce qui est de l’utilisation de néonicotinoïdes, on peut parfaitement comprendre la position difficile d’exploitants menacés de perte de récoltes. Il faut donc pouvoir les accompagner.

Lire plus »